Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel

LA ROCHELLE

Science

Définition du Larousse

  Connaissance, intuitive ou réflexive immédiate, que chacun a de son existence et de celle du monde extérieur.

  Représentation mentale claire de l'existence, de la réalité de telle ou telle chose : L'expérience lui a donné une conscience aiguë du danger.
 

La conscience est donc la capacité de se percevoir, de s'identifier, de penser et de se comporter de manière adaptée. Elle est ce que l'on sent et ce que l'on sait de soi, d'autrui et du monde. En ce sens, elle englobe l'appréhension subjective de nos expériences et la perception objective de la réalité.

Cependant la conscience ne traduit pas la totalité de notre être. Nous sommes bien  plus que notre conscience.

Pourquoi puis-je dire cela ?

  1. Lorsque je dors par exemple je continue d’exister alors que je ne suis pas conscient
  2. En moi des activités inconscientes ont lieu à chaque instant je veux parler de la vie organique telles : la respiration, la circulation sanguine, la digestion, etc…
  3. De plus je ne suis pas conscient en cet instant de ce que j’ai vécu et que je peux rappeler à ma conscience par le biais de ma mémoire 

Par conséquent en tant qu’être humain je ne suis pas réduit à ma seule conscience. Tout être humain est bien structuré d’une partie consciente et d’une partie inconsciente.

Le conscient et l’inconscient ne sont pas séparés l’un de l’autre mais reliés et communicant en permanence.

Un être humain présente donc une double structure :

  • De nature spirituelle : son âme (mot d’origine latine)  ou psyché (mot d’origine grecque)
  • De nature matérielle : son organisme corporel

Voici un petit résumé succinct sur la conscience qui peut apporter des pistes de réflexion sur notre nature humaine.


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion