Annie Cosseau EI
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel
Thérapeute psycho comportemental et transpersonnel
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel
Thérapeute psycho comportemental et transpersonnel
Annie Cosseau EI

LA ROCHELLE

Quand la famille toxique s’en prend aux enfants de la séparation

13 Déc 2021 Annie Cosseau - Développement Personnel Actualités

Une histoire, des histoires, comme tant d’autres…

 

Voici ce qui arrive parfois dans des séparations conflictuelles (doux euphémisme) pour éviter de nommer les violences post conjugales :

Quand un enfant revient  d’un droit de visite et d’hébergement dans un état…

  • Qu’il fait pipi au lit alors que ce n’était plus le cas…
  • Qu’il a soudainement peur du noir alors que ce n’était pas le cas au préalable…
  • Qu’il fait pipi à la sieste alors qu’il était propre…
  • Qu’il fait des caprices en permanence depuis qu’il a vu son géniteur et les parents de celui-ci…
  • Qu’il ne veut pas aller au lit seul…mais en hurlant
  • Qu’il revient au stade anal en jouant avec es selles voire en faisant caca n’importe où…
  • Que son aîné n’arrête pas de se tripoter  dans la journée à n’importe quel moment…
  • Qu’il devient violent verbalement et physiquement, montrant les poings, dessinant ses proches dans des cercueils, etc…
  • Qu’il ne parvient pas à travailler en classe…et pour cause…
  • Etc…

Et que les serviteurs de la  justice les ont confortées ces personnes toxiques dans leur toxicité… eh oui ils avaient dans leur manche  un tonton (ou autre) qui a des réseaux…ou/et l’habitude de ce genre de procédure…ou bien… ?

Alors ils se sentent tout  permis  ces «assassins aux mains propres » on ne peut les qualifier autrement…  :

  • l’exhibitionnisme devant les enfants : entre la danse du cul et autres joyeusetés du même type, (enfants de moins de 10 ans)
  • exhibitionnisme sur  les réseaux sociaux en montrant un petit comme un bonbon à croquer sans que cela ne dérange personne, comme signe de provocation  en les prenant pour des objets sexuels (malgré parfois des plaintes pour violences sexuelles ou du même type)
  • enlever la sucette du petit dernier en en donnant une autre, la sienne, sous prétexte que ce qui vient de chez la maman est nul, mauvais (les vrais professionnels de la petite enfance apprécieront…)
  • les attouchements sous prétexte de nursing, ou bien à la piscine, c’est tellement mieux et seul endroit pour mater  voire toucher les « petits culs »… et évoquer les chatouilles lors des soirées pyjamas…,
  • la manipulation des petits par la « grand-mère »  en traitant leur mère de salope entre autre chose (entendu de mes oreilles),
  • le mensonge comme mode de fonctionnement quotidien voire faire dire  par le biais d’attestations, des propos qui n’ont jamais été  tenus par l’enfant, (mais bon pas leur premier coup d’essai : déjà fait parfois  pour d’autres petits enfants dans certaines familles : ceux-ci ne voyant plus l’un des parents…),
  • l’humiliation voire le mépris de l’autre parent et de sa cohorte familiale comme mode de « communication » devant les enfants, 
  • l’emprise sur les enfants par la terreur, le chantage, les interrogatoires en bonne et due forme pour mieux contrôler, garder la main sur ce que fait l’autre,  etc…
  • la maltraitance : un lit de bébé (alors que l’enfant a bien grand toujours utilisé avec des barreaux sciés pour faire en sorte que l’enfant entre dedans par une trappe comme un chat…, ah mais c’est peut-être de la bienveillance… selon les repères que l’on a…, aucun soin et donc aucune visite chez un praticien quel qu’il soit…(par contre piscine pour enfant avec otite oui…), menaces de casser une dent auprès d’un enfant (après en avoir déjà abîmé une), climat de peur,  etc…
  • enfant enfermé dans une pièce sombre baptisée chambre avec juste un lit à lui…rien d’autre à lui
  •  non remise de l’enfant  lors des droits de visite malgré les jugements,
  • absence d’empathie vis-à-vis des enfants lors de traquenard les laissant sur le trottoir au moment du déjeuner sans un bonjour ni à boire, ni… ni…, (même un chien on lui donne de l’eau quand il fait chaud)              
  • pension alimentaire bien en-dessous du montant de la grille que la justice utilise en fonction des revenus… mais tentant de se faire passer pour un bon père ce qu’ils ne sont pas…
  • harcèlements divers avec provocations sous différents prétextes…et il y en a …par téléphone tellement faciles il n’y a pas de spectateurs et là c’est du massacre (on joue à détruire mama…, SMS, écrits (eh oui c’est possible…en jouant sur le fil…) directement via l’ex conjointe  ou indirectement via des professionnels de santé,  etc…
  • Les magouilles à tout va pour tout…surtout pour ne rien régler de ce qu’ils doivent y compris  pour les frais concernant leurs enfants, (trop chers)
  • etc…

Quand les vieilles histoires vont-elles ressortir ? Vite, vite c’est URGENT, non : urgentissime…il en va de la santé psychique de ces enfants et de leurs mères…je ne parlerai pas de celle des quelques adultes bienveillants qui tentent de les sauver et qui se sentent bien seuls…Quels adultes ces enfants  vont-ils devenir s’ils restent confrontés à de telles personnes aussi toxiques ?

 Pourtant j’ai cru voir :

  • tout un arsenal législatif…mais leur application … (infractions insuffisamment caractérisées…donc pas de poursuites) ben oui celles et ceux qui savent ne disent rien et les autres on ne veut pas les entendre, ni les écouter…
  • nombre d’associations  spécialisées…qui répondent absentes lorsque vous les interpellez si si… (quand vous y êtes confronté vous voyez autre chose que le discours officiel…)
  • Tant qu’aux conseils les réponses sont : on ne peut  rien faire, ce n’est pas le moment,  il ne faut pas le mettre en colère, etc… et rien ou pas grand-chose n’est utilisé dans les pièces données ce qui leur permet d’arriver, eux, lors des procédures avec un nombre d’attestations impressionnant même si dedans on y trouve beaucoup de chose incohérentes, qui n’ont pas leur place tels des articles de journaux  pris sur le net, etc…

Ces histoires, celles qui avaient fâché ce beau monde,  laissant le toxique dans un 16 m2 jusqu’à ses 40 ans… ou celui qui n’avait rien fait de sa vie avant d’être aidé/motivé par sa compagne  et qui depuis a pris des responsabilités…qu’il ne parvient pas à honorer et pour lequel une dépression au bon moment est diagnostiquée ? Ou de celui qui pleure se faisant passer pour la victime à qui veut bien lui prêter une oreille attentive ?  Ou de celui qui a déjà envoyé bien des collègues en dépression par son comportement ? Etc…

Alors vous le connaissez peut-être ce toxique qui passe son temps à faire du mal ? Ou bien c’est peut-être une création, un mélange d'histoires,  pour l’article ou bien… c’est  votre voisin ? Votre collègue ? Qui sait ?...

Bon maintenant lui et sa famille… s’adorent, je vous rassure

Même si c’est de l’amour vache… le temps d’une procédure

La toxicité rapproche et il vaut mieux se serrer les coudes

Sinon si l’un plonge, les autres aussi…

L’honneur de la famille avant tout ! Restons lisses…

Et peu importe les moyens pour écraser la proie,

Celle qui a osé dire, celle qui a osé partir et que personne ne veut entendre

Eh oui les victimes doivent se taire car cette réalité déplaît…

 

 

Alors Père Noël… le cadeau de ne plus voir ce parent toxique ??

Il est pour cette année ce cadeau ? Et là c’en serait un vrai cadeau !

 


Articles similaires

Derniers articles

Quand vous avez TOUT perdu… Que reste-t’il encore à perdre ?

A toutes les petites filles victimes de violences

Quand le quotidien devient ubuesque, infernal, impensable

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion