Annie Cosseau EI
Thérapeute Psycho comportemental et Transpersonnel
Psychopraticien (Hors cadre réglementé)
Conseillère en Relations Humaines et Développement Personnel
Thérapeute Psycho comportemental et Transpersonnel
Psychopraticien (Hors cadre réglementé)
Conseillère en Relations Humaines et Développement Personnel
Annie Cosseau EI

LA ROCHELLE

Violences conjugales, Féminicides … On en parle mais…agit-on vraiment ?

09 Mar 2023 Annie Cosseau - Développement Personnel Maltraitances

 

Pourquoi y en a-t-il autant ? Bonne question…non ?

Différentes causes bien sûr…

  • Le patriarcat qui permet des comportements…à tout le moins  irrespectueux
  • La violence de certains hommes vis-à-vis de plus faibles qu’eux
  • Les publicités machistes
  • L’irrespect de la femme en tant que personne
  • La possession de l’autre comme une chose
  • La haine de certains hommes envers les femmes même si elle est la mère de leur (s)  enfant (s)
  • L’absence d’éducation de certains hommes et quel que soit leur statut et origine sociale
  • La toxicité de certains parents auprès de leurs enfant et qui emmènent ceux-ci , une fois  devenus adultes, dans des comportements asociaux et dangereux.
  • La caution de la société qui ne réagit pas, se tait,
  • L’absence partielle ou totale de réactions des institutions (ex : des dépôts de  plaintes non pris, des classements sans  suite des plaintes ; des professionnels de santé, de l’éducation etc… aveugles et sourds y compris devant les évidences, les symptômes,… et donc absence de signalements)
  • Le manque de condamnations des auteurs dès le début leur  laissant à penser qu’ils ont tous les droits
  • L'emprise
  • Etc…

Alors il faudra combien de féminicides pour qu’enfin  les choses évoluent vraiment ?

Il faudra combien de suicides forcés en plus pour que de vraies mesures soient prises ?

Il faudra combien de mortes par maladies lourdes ou/et handicaps (tels cancers et autres…) pour qu’enfin il y ait des réactions ? Eh oui ces victimes là on n’en parle pas ou si peu… et si peu considérées, pas comptabilisées…

Au vu du nombre de classement sans suite les hommes violents que ce soit avec leur compagne ou/et leurs enfants,  savent bien qu’ils ne risquent pas grand-chose…Ils savent aussi qu’il leur suffit de mentir, de parler plus fort, etc… et d’utiliser le contrôle coercitif   partout où ils le peuvent et dès qu’ils le peuvent ainsi que la diffamation même si ce sont eux qui la commettent réellement et régulièrement et  sans  être poursuivis pour autant.  De nombreuses  victimes ne parviennent pas à se faire entendre y compris en donnant des preuves, des justificatifs…par contre, les auteurs n’ont rien besoin de donner ou si peu… ou un dossier incomplet  … (vu avec différentes victimes).

Alors s’il n’y a  pas de changement oui il y aura d’autres féminicides et suicides forcés, etc…

Vous ne vous sentez pas concerné ? Pourtant  plus les chiffres explosent plus chacune, chacun d’entre nous (homme ou femme) doit se sentir concerné

  • Si, si  en tant que citoyen tout d’abord,
  • Puis en tant que citoyen payant des impôts eh oui il ya des frais que la collectivité paie…donc nous,
  • En tant qu’agent public peut-être portant une responsabilité à un niveau ou un autre ? 
  • Et peut-être en tant que témoin qui n’a pas réagi ? En tant que témoin qui veut réagir…
  • Ou en tant que proche demain d’une victime ?

 

Alors on y pense… et pas que le 8 mars ou le 25 novembre


Articles similaires

Derniers articles

Qu’allez-vous trouver sur ce blog ?

En un clin d'oeil

Crédibilité

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion