Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel

LA ROCHELLE

Mieux être

Définition : Disposition d'esprit inclinant à la compréhension, à l'indulgence envers autrui

Cette disposition de l’esprit  est aujourd’hui devenue rare, déconsidérée et ceux qui ont ce penchant sont considérés comme des niais, des naïfs, des utopistes, etc…

C’est une qualité qui permet pourtant de tisser des liens durables entre les êtres. Elle permet de traiter les autres avec égard et humanité et donc de vivre ensemble dans le respect mutuel.

La bienveillance nous permet d’avoir des relations saines, empruntes de fluidité, faciles, et sans cette disposition de l’esprit nous sommes toujours sur le qui vive à nous demander ce que pense l’autre de nous, ce qu’il nous réserve comme traitement, à nous méfier, à avoir peur de l’autre et donc nous conduit à moins communiquer, à nous isoler, à nous replier sur nous-mêmes, à devenir agressif.

En Juin 2017, la revue sciences humaines sortait son numéro « L’empathie, jusqu’où se mettre à la place de l’autre ? » : celle-ci traitait de la bienveillance et de l’importance à lui accorder dans l’éducation de nos enfants. Et si les adultes se rééduquaient à cette qualité ?

On parle beaucoup actuellement de psychologie positive : psychologie qui inclue entre autre  la bienveillance.

Et si chacun d’entre nous se mettait à la bienveillance au quotidien ? Notre société ne s’en porterait que mieux.

Vous pouvez commencer à vous exercer si pour vous c’est une qualité désuète. Essayez au quotidien de trouver une situation dans laquelle vous pouvez être bienveillant : cet état d’esprit rend positif et éclaire notre vie, elle lui donne du sens.


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion