Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel
Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel

LA ROCHELLE

L'emprise

Il s’agit de la domination psychologique d’une personne sur une autre.

Qui peut être sous emprise ? Même s’il y a des profils plus enclins que d’autres à être assujettis à l’emprise, tout le monde peut un jour être confronté à cela dans son travail, dans ses relations ou dans son couple, ou autre… 

Contrairement à l’idée trop répandue : ce ne sont pas toujours des personnes faibles qui sont mises sous emprise mais au contraire, et bien souvent, des personnes ayant un fort caractère, intelligentes, compétentes, mais qui à un moment de leur vie sont fragilisées par une situation et deviennent des proies de prédilection d’autant plus si elles sont très empathiques.

On retrouve ce phénomène de l’emprise dans les familles dysfonctionnelles (voir mon précédent article) et plus tard dans la vie de ces enfants devenus adultes, dans  les couples où il y a de la violence conjugale. C’est l’arme des personnes dominatrices, mais faibles, lâches, et d’une méchanceté, d’une haine inouïe qu’elles doivent déverser sur l’autre pour ne pas se la retourner contre elles sous peine de devenir folles car ayant souffert et souvent souffert de violences sexuelles et/ou de la maltraitance. Ce qui n’excuse en rien bien évidemment un tel comportement.  

Les profils de ces auteurs se ressemblent : à croire qu’ils sont clonés ! Bien sûr il y a des variantes dans les curseurs mais les procédés et surtout les actions sont tellement prévisibles…qu’il est incompréhensible qu’ils puissent agir en toute impunité !

 

Comment s’exerce l’emprise ?

Bien sûr elle  ne s’exerce pas du jour au lendemain sinon cela ne fonctionnerait pas. Elle commence souvent, après un début de relation rapide et une période appelée lune de miel, par des remarques anodines, des oublis, des mensonges, des insinuations, etc…qui pourrissent le quotidien et que la victime ne peut comprendre aussitôt mais qui la laissent dans un état émotionnel de plus en plus difficile. C’est ainsi qu’elle perd ses moyens, perd confiance en elle, etc…  et la spirale infernale débute et …ne  s’arrêtera jamais... sans un départ de la personne, voire d’interventions extérieures.

Même après le départ, et si des contacts quels qu’ils soient doivent encore avoir lieu (s’il y a des enfants par exemple), là la victime aura beaucoup de difficultés à s’en sortir même avec une aide extérieure. Les personnes  toxiques de tous genres,  qui font subir ces horreurs savent bien comment utiliser le système et jouer avec, en se moquant de la morale, des règles, des lois, etc…  pour mieux broyer leur proie, comme un chat avec une souris…

 On peut aller jusqu’à constater des dégâts irréversibles sur les victimes de ces monstres, j’utilise ce terme car ils sont dotés d’une énergie mortifère,  les victimes pouvant aller jusqu’au suicide, provoqué par les agissements de ces personnages, avec la complicité de la société qui ferme les yeux.  Car oui ce phénomène d’emprise est connu mais pas pris en compte et est tellement vicieux et destructeur.

De plus ces personnes ont souvent préparé leur forfait  bien en amont, des mois, voire des années au préalable :

  • En préparant le terrain de la calomnie et de la diffamation à tous les niveaux (si bien que quand la victime s’en aperçoit le travail de sape étant fait elle ne peut que se débattre et réaliser les trahisons) : amical, relationnel, travail (afin que l’autre perde son travail et perde ses ressources financières), etc… pour isoler et faire passer leur victime pour une personne de mauvaise vie, mauvaise conduite, professionnel incompétent, etc… voire à préparer leur internement
  • Se rapprochant de personnes influentes, de réseaux de soutien, etc… en prévision d’actions, de procédures, d’attestations…
  • N’hésitant pas à mentir, à faire des faux en écriture, à menacer, à intimider, à «magouiller» à tous niveaux exemple : impôts, travail, administrations, et à qui veut s’acoquiner, à …la liste n’est pas exhaustive.

Eh oui c’est cumulatif et non pas ou, ou. Sans compter la violence physique, l’espionnage de diverses manières (webcam, mouchards sur les téléphones et ordinateurs, surveillances physiques, etc…), les dégâts sur les biens en particulier les véhicules…

Et parfois se rajouteront en plus des violences sexuelles sur les enfants…tout en donnant une image…lisse pour l’extérieur et les professionnels de santé.  

Ne pensez pas que j’exagère : j’aimerai….ni que je me fais un mauvais film ou que je sois pessimiste car cela n’est pas le cas. Je suis seulement réaliste et souhaite attirer l’attention sur ce phénomène.  

Alors oui il est urgent de réagir face à de tels prédateurs et le mot n’est pas trop fort contrairement à ce que l’on pourrait croire. Et pour moi le mot est même faible…

Je vous invite à regarder autour de vous les personnes qui pourraient être sous emprise en observant bien les signes ci-dessous :

  • Un changement de comportement soudain
  • Un état apathique
  • Une dépression ou des signes de tristesse récurrents en parallèle d’autres éléments tel un amaigrissement ou une prise de poids important chez la personne, ou des traces (griffures, bleus, etc…), fatigue extrême,
  • Un état maladif récurrent alors que rien d’anormal ne transparait aux examens et analyses,
  • Un comportement étrange ou incohérent alors que la personne avait auparavant des projets, une joie de vivre.

Bien sûr ce ne sont pas les seuls signes mais déjà ils peuvent alerter et permettre un questionnement et une attention particulière à la personne.

 

Constatant que de plus en plus de personnes sont victimes de tels procédés je souhaite alerter sur ces agissements et faire prendre conscience de ce phénomène

 


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion