Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel

LA ROCHELLE

Professionnels

L’incompétence est-elle  la seule voie actuellement pour  faire sa place professionnellement dans beaucoup de structures ?

Pourquoi dis-je cela ?  Mon propos peut paraître cynique voire provocant mais ce n’est pas mon souhait.  

On peut constater  que la multiplication des strates managériales, parfois incompétentes (heureusement ce n’est pas toujours le cas) en raison du principe de Peter,  ne permet pas de travailler de manière efficace pour l’entreprise. De plus, il a pu être observé  que les personnes incompétentes  utilisent différents leviers tels : l’hypocrisie, la mauvaise foi, l’incompétence relationnelle, l’absence d’intelligence émotionnelle, etc… pour se sortir  de situations très inconfortables.

Petite parenthèse sur : Le principe de Peter : « dans une hiérarchie, tout employé a vocation à s’élever à son niveau d’incompétence » et son corollaire plus poussé le principe de Dilbert «les salariés les plus inefficaces sont systématiquement mutés aux postes où ils risquent le moins de faire de mal : l’encadrement ».

Voir les ouvrages suivants si vous vous intéressez à ces problématiques :

Le principe de Peter Laurence J. PETER et Raymond HULL

Le principe de Dilbert Scott ADAMS

Parfois les personnes incompétentes sont, en plus,  au service de leur propre personne, de leur carrière et pas au service de l’entreprise ou de l’administration pour lesquelles elles travaillent et parallèlement s ont  à des postes  à responsabilité, voire des postes clé.

Alors comment peut-on travailler avec une équipe lorsqu’on ne respecte pas ni les collègues avec lesquels on travaille, ni l’entreprise ou l’entité dans laquelle on est,  n’hésitant pas à ouvertement dénigrer celle-ci (allant même jusqu’au conflit de loyauté), ni les produits ou services que l’on vend et encore moins les clients ou le public que l’on est censé servir ?

On constate que  bien des personnes, à des postes de responsabilités  et ce à n’importe quel niveau, ne sont pas à un poste adapté pour elles car incompétentes à ce poste, quelles qu’en soient les raisons, et ne peuvent donc pas avoir de vision claire ni donner de consignes  adéquates à leurs équipes. Elles sont alors obligées de :

  • Se protéger par un excès de procédures, de mails, etc…  
  • Manipuler les personnes et les dossiers pour ne pas montrer leur manque de compétences et de savoirs,
  • Etre hyper contrôlantes à la limite du harcèlement voire carrément harcelantes (ôtant ainsi toute créativité et initiative aux personnes sous leurs ordres)  tout en n’hésitant pas à   demander l’inverse c’està-dire  de prendre des initiatives et  d’être force de propositions (discours officiel),   ce sont là des injonctions paradoxales permanentes.

Des ordres illégaux  peuvent aussi être donnés par les personnes incompétentes sous prétexte d’autorité, enfin d’autoritarisme plutôt. Et là on atteint le summum : mais comment faire ?

Désobéir à un ordre vous met dans  une situation de sanction disciplinaire,

Obéir  à un ordre illégal vous met dans l’illégalité de fait et dans la dysharmonie interne

Obéir à un ordre qui heurte vos valeurs vous rend malade à plus ou moins long terme

Ce sont des cas qui ressortent régulièrement lorsque vous interrogez les personnes victimes de burn out, de harcèlement, de dépression, etc…   et qui en l’absence de réels garde fous (même si en théorie ils existent) mettent beaucoup de salariés en position délicate puis rendent ceux-ci malades. 

Ces situations s’observent lorsque personne ne répond à ses obligations ou/et que celles et ceux qui y répondent n’ont pas ou plus de pouvoir.  (Y compris les personnes ou structures ressources telles :  médecins du travail, assistantes sociales, représentants du personnel, etc…)  alors les situations deviennent ubuesques et insolubles. Là, il y a danger car  les situations telles : licenciement pour inaptitude, mise en disponibilité d’office, mise en incapacité à tout poste, invalidité, etc… sont les seules issues envisageables pour certains  et  parfois emmènent jusqu’au  suicide les personnes victimes de ce cercle infernal. ..

Alors quand va-t-on cultiver la bienveillance et la communication dans le monde du travail ?  (Je veux dire une réelle communication pas la langue de bois ou autre)

               Quand va-t-on respecter les  humains et ne plus les considérer que comme des ressources ?                               les services/directions du personnel son devenus les directions des ressources humaines

est-ce seulement de la sémantique ?

 


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion