Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel

LA ROCHELLE

Mieux être


Vous êtes enceinte : c’est le bonheur vous attendez un enfant, l’enfant que vous avez tant désiré.

Et là, surprise, malgré la littérature féminine qui nous vante ce moment là comme un moment magique, comme celui étant le bonheur absolu dans cette vie-ci : mais  vous êtes mal dans votre peau, vous êtes triste, affaiblie par les nausées, la fatigue, les maux de tête, vertiges, brûlures d’estomac, etc… eh oui que de réjouissances !

Vous vous inquiétez, vous vous renseignez et là on vous dit sur le bout des lèvres que c’est normal, que cela risque de durer : mais vous n’étiez pas prévenue !  vous êtes écœurée !

Vous vous dîtes bon ce sont les 3 premiers mois qui vont être difficiles et après ce sera plus cool.

Vous allez peut-être naviguer entre ces différents états d’âme tout le temps de la grossesse ou bien au contraire vous aurez peut-être le bonheur que tout se déroule bien sans aucune ombre ce que je vous souhaite. En tout cas, il vaut mieux savoir à l’avance ce qui peut vous arriver  afin de  ne pas paniquer, de ne pas stresser, ou en tout cas le moins possible, car votre futur bébé ressent tout et est un peu une éponge émotionnelle.

Vous arrivez au 4ème mois et là, les problèmes s’amenuisent ou perdurent. Il y a souvent une accalmie à ce moment-là. Profitez-en bien pour vous ressourcer, faire le plein d’énergie et de bonne humeur.

Le 5ème mois  pointe son nez et,  selon, soit vous êtes épanouie car le bal des hormones a un rythme moins soutenu et vous vous sentez mieux, soit au contraire vous êtes inquiète de ne pas pouvoir aller jusqu’au terme pour mettre votre bébé au monde.

D’ailleurs voici un peu d’information sur les niveaux de spécificité des maternités afin de mieux comprendre ce que recouvrent les termes administratifs concernant l’établissement où vous allez accoucher :

Niveau 1 = pour les mamans dont la grossesse est normale c’est-à-dire sans risque et dont le bébé va arriver   à terme (majeure partie des accouchements)

Niveau  2 = maternité ayant un service de néonatologie ou de soins intensifs néonatals pour des enfants dont la prématurité est au-delà de 33 semaines

Niveau 3 = maternité disposant d’un service  de réanimation néonatale et spécialisé pour grossesse pathologique pour les grands prématurés moins de 33 semaines    

Vous pouvez pendant votre grossesse consulter une sage femme, un ostéopathe, un acupuncteur ou un hypno thérapeute  selon vos ennuis physiques ou psychologiques afin d’éviter le plus possible les médicaments selon les périodes de votre grossesse (en effet beaucoup de médicaments sont déconseillés pendant cette période) : certains praticiens sont spécialisés pour accompagner les femmes enceintes.

Le 6ème mois  paraît et là, accrochez-vous : soit tout va bien et heureusement c’est la majorité des grossesses soit les contractions viennent vous saluer et ont du mal à vous quitter. Elles peuvent s’accompagner d’un alitement …agréable à dose homéopathique et vite insupportable au quotidien. Préparez votre mental, faites-vous accompagner si possible  sinon votre moral risque d’en pâtir et cela peut vous gâcher la vie. Non contentes de vous ennuyer, elles apportent avec elles leur lot de douleurs de sciatique ou autre lombalgies, cruralgies et si vous êtes veinardes vous avez la totale. (Pour un peu d’humour je vous conseille le sketch de Florence FORESTI sur la grossesse).

Le 7ème mois avec sa 32ème semaine va vous apporter son lot de consolations avec la 3ème et dernière échographie où vous allez voir votre bébé et faire un contrôle de sa croissance : poids de naissance, analyse morphologique, localisation du placenta, et de la quantité du liquide amniotique, etc…

Enfin le 8ème mois est là et vous vous dites ouf ! Voici le rendez-vous avec l’anesthésiste : l’intensité du stress de la grossesse avec risque de prématurité tombe enfin… et là un nouveau stress celui de l’inconnu de l’accouchement vous envahit.
 

Question importante de ce mois-ci : accoucher avec péridurale ou non ? 

Il vaut mieux la prévoir et ne pas en avoir besoin que de ne pas l’avoir prévu et en avoir …vraiment besoin !

Mais vous aurez peut-être la chance de ne pas avoir tous ces désagréments voire d’accoucher vite et sans douleur : eh oui c’est aussi possible !!

Afin de diminuer les  motifs de stress, je vous invite à faire une check liste et à vous procurer ce dont vous aurez besoin pour l’arrivée de bébé dès le 7ème mois voire un peu  avant : couches, biberons, liniment, produits de toilette, vêtements, etc… et pour vous ce dont vous aurez besoin lors de votre séjour à la maternité.

Autre question à vous poser : allaitement ou biberon ?

L’allaitement doit être véritablement souhaité par la maman pour être bien vécu. Si vous choisissez cette solution vous aurez non seulement beaucoup de plaisir à nourrir votre enfant, c’est magique et simple à la fois (mais  parfois compliqué selon où l’on se trouve pour allaiter il faut bien l’avouer) et de plus vous aurez le bonheur de l’aider à se protéger par les anticorps que votre lait lui apportera. Il vous faudra prévoir aussi le sevrage avant de reprendre le travail (pas toujours évident). Sans compter qu’il est possible d’avoir des crevasses et là c’est douloureux…et cela gâche ces merveilleux moments.

Si au contraire vous choisissez le biberon : il faudra toujours avoir des biberons propres, du lait en stock ainsi que des tétines de rechange car il y a souvent des soucis avec celles-ci sans compter que votre petit ne va pas forcément trouver le lait qui lui convient tout de suite. Vous voyez : aucune solution idéale.

 

Je vous souhaite donc une agréable grossesse et une grossesse épanouie : profitez-en pour vous faire chouchouter avant l’arrivée de ce petit être qui va vous demander beaucoup de disponibilités  dès son arrivée.


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion