Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel
Thérapeute psycho comportemental et transpersonnel
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel
Thérapeute psycho comportemental et transpersonnel
Annie Cosseau

LA ROCHELLE

Séparations conflictuelles et toxicité

Actualités

Lors des séparations dites conflictuelles, «doux» euphémisme pour évoquer les violences conjugales et violences intrafamiliales,  le temps devient un allié et vous apporte son lot d’explications, d’informations, preuves… qui malheureusement ne sont pas utilisées….

En effet, les personnes toxiques, auteurs de violences, se sentant au-dessus de toute loi et moralité, commettent des fautes de plus en plus grosses, de plus en plus graves et visibles sans même les rechercher  grâce au temps écoulé,  mais après  bien des dégâts…, On peut alors vérifier tous les doutes ressentis, comprendre les comportements apparus incohérents de premier abord…

Il n’est pas rare de s’apercevoir de (et souvent de tout cela à la fois) :

  • Chantages : auprès de professionnels de santé pour qu’il n’y ait pas d’attestation en leur défaveur,
  • Menaces : auprès de professionnels de santé, de voisins, etc… pour obtenir des attestations de complaisance
  • Diffamations : auprès de toute personne ayant une oreille accessible, et si possible des personnes pouvant nuire ensuite à leur proie
  • Calomnies : propos mensongers contre leur victime auprès de qui veut bien entendre et de qui pourrait les servir bien sur (toujours calculé…)
  • Faux en écriture : auprès des impôts, assurances, agents immobiliers, etc…
  • Tentatives d’extorsions : de biens, de meubles, d’argent, etc…
  • Vols : d’objets personnels, (malgré parfois les jugements : non respectés)
  • Tentatives de faire perdre leur travail à leurs victimes par des mensonges, calomnies, par des appels téléphoniques ou/et courriers, courriels
  • Provocations téléphoniques, SMS, physiques, etc…
  • Etc…

Et ces actes sont retrouvés  auprès de nombreuses personnes quelque soit leur qualité/statut, administrations, entreprises, etc…

De plus, si on se donne la peine de rechercher dans leur passé avec une véritable volonté, il y a bien souvent des zones très troubles, incompréhensibles à première vue,  des comportements étonnants, et parfois de vieilles histoires resurgissent…ce dont ces personnes ont peur bien évidemment… Car en effet, ces personnes ne se contentent pas d’une seule proie mais ont besoin de proie (s) et ce régulièrement… 

D’une part, on retrouve l’un ou plusieurs de ces faits vis à vis de leur victime de prédilection du moment dans leur sphère intime mais également dans leur sphère professionnelle, relationnelle, voire amicale : histoires  récentes et anciennes car ce fonctionnement est tellement ancré qu’elles le reproduisent de manière récurrente.

D’autre part, il n’est pas rare qu’il y ait plusieurs victimes en même temps. Exemple :  il peut exister des violences intrafamiliales,  et au niveau professionnel on peut également retrouver parallèlement des histoires cachées sous le tapis depuis un certain temps… et lors de réorganisations, arrivée d’un nouveau manager,  là elles remonteront.

Lorsque les affaires remontent à la surface ou/et que la victime ne se laisse pas faire, ces auteurs se découvrent atteints de dépression  ou autre pathologie d’opportunité (pour les besoins de la cause…), afin de ne pas faire face à leurs actes et de les retourner contre leurs proies tentant de se faire passer pour la victime d’un complot, d’une stigmatisation, d’un harcèlement imaginaire à leur égard… tentant même de retourner la situation à leur profit y compris en justice bernant les juges …

Je sais que de nombreuses personnes font les frais de ces fonctionnements toxiques car  je le constate régulièrement (faits, écrits et pas seulement par la parole rapportée…prétexte déjà vu permettant de disqualifier les propos de celles et ceux qui veulent que la vérité paraisse).

Je m’aperçois également que de nombreux professionnels le constatent aussi dont la CIIVISE  https://www.ciivise.fr/ (Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants)  dans son rapport du 25 Octobre dernier. Eh oui les violences conjugales et intrafamiliales voire sexuelles sont bien souvent liées…

Pour les victimes pouvoir se faire aider est crucial et à plusieurs niveaux : thérapeutique, économique, institutionnel, associatif, …

A ma connaissance, à ce jour, c’est rarement le cas pour toutes les victimes de ces agissements qui perdent :

  1. Leur dignité,
  2. Leur santé physique
  3. Leur santé psychologique
  4. Etc…

Ceci pouvant aller jusqu’au suicide des personnes victimes, ou à des pathologies tellement lourdes  qu’elles en décèdent parfois.

Alors il est urgent et temps que la société et les institutions s’emparent réellement de ces problématiques : nous  arrivons justement bientôt à la journée internationale de l’éradication des violences faites aux femmes (le 25 Novembre prochain) car ce sont souvent elles les victimes (pas toujours bien sûr mais les chiffres, les statistiques, le nombre de  féminicides vont bien dans le sens de ce que j’avance).

 De plus éradiquer  les violences faites aux femmes était une priorité du quinquennat…

Si tout cela vous parait incroyable alors je vous propose de consulter divers autres supports  tels :

Des titres de livres  :

  • Madame il fallait partir  Céline MARCOVICCI
  • La loi des pères Patrick JEAN

Voir également les travaux d’ : Hèlène ROMANO,  Muriel SALMONA, etc…

Les victimes et leurs proches aidants comprendront ce que je dis

Car elles le vivent

Vous avez des doutes ? Alors posez leur des questions…


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion