Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel

LA ROCHELLE

Mieux être

Il s’agit d’une maladie, l’une des pathologies les plus anciennes.

Elle se caractérise par un état mélancolique : mais attention car certaines formes de dépression ne présentent pas ce symptôme.

Il existe plusieurs sortes de dépression avec des intensités de gravité différentes.

On retrouve des symptômes récurrents de cette maladie, tels :

  • Manque d’envie, d’intérêt pour les activités quotidiennes ou qui plaisaient auparavant
  • Culpabilité sans raison rationnelle
  • Vision pessimiste de l’existence
  • Désespoir
  • Insomnies surtout fin de nuits
  • Appétit modifié en plus ou en moins
  • Perte de poids
  • Baisse d’énergie
  • Manque d’estime de soi et sentiment d’infériorité
  • Difficultés à se concentrer
  • Agitation ou au contraire apathie
  • Changement de comportement, d’attitude

Le risque majeur de la dépression consiste en des idées noires, voire des idées suicidaires et de leur passage à l’acte.

Conseils si vous êtes sujet à ressentir ces symptômes :

  1. Consulter un médecin afin qu’un diagnostic soit posé
  2. Envisager une aide psychothérapeutique ou autre, en tout cas complémentaire à la médication

            N’ATTENDEZ PAS car plus vous réagirez vite, plus il sera aisé de vous sortir de  votre mal être.

 

            Des informations complémentaires :

             http://www.psycom.org/Troubles-psychiques/Troubles-depressifs

            https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=depression_pm

            http://www.info-depression.fr/

 

Et surtout quelque soit :

             Le titre,

            Les diplômes,

            L’école,

             La fédération

            Etc…

Dont se prévaut  le psychologue, le psychothérapeute ou le thérapeute que vous consultez, il est impératif de :

  • Vous sentir en confiance et véritablement écouté,
  • Etre informé des conditions de suivi et tarifs
  • Etre respecté : ne pas être infantilisé, ni rabaissé ou humilié
  • Ne pas vous sentir culpabilisé, 

Il faut que vous puissiez :

  • Parler sans jugement
  • Tout évoquer sans tabou
  • Etre sûr que la confidentialité est respectée

En aucun cas le praticien ne doit :

            Vous nuire… de quelque manière que ce soit

 

Attention si le praticien veut :

  • Vous forcer à faire quelque chose qui vous heurte
  • Appeler votre médecin ou quelque autre interlocuteur  en votre nom (sauf cas de force majeure)

En un mot il faut que vous soyez:

  • Content d’aller à votre rendez-vous,
  • Serein de rencontrer votre thérapeute,
  • Sûr de pouvoir évoquer ce qui vous a ennuyé entre deux rendez-vous,
  • Apaisé après chaque rendez-vous  même s’il peut y avoir un peu d’inconfort pendant la séance ou dans les jours suivants,
  • De mieux en mieux au fur et à mesure des rendez-vous et/ou que vous   puissiez vous rendre concrètement compte des avancées (même si vous ne voyez pas aussitôt après chaque séance de résultat visible mais au moins un mieux être)

 

J’insiste sur tous ces aspects car lorsqu’on est atteint de dépression, ou autre maladie d’ailleurs, on est vulnérable, plus facilement manipulable.

Vous avez aussi, bien sûr, le droit de changer de thérapeute : rien ne vous l’interdit. Par contre, ce sera plus long car il vous faudra tout raconter à nouveau et à nouveau faire confiance pour que l’alliance thérapeutique s’installe mais parfois ce peut être salutaire.


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion