Annie Cosseau EI
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel
Thérapeute psycho comportemental et transpersonnel
(Psychopraticienne)
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel
Thérapeute psycho comportemental et transpersonnel
(Psychopraticienne)
Annie Cosseau EI

LA ROCHELLE

La phobie sociale

12 Nov 2018 Annie Cosseau - Développement Personnel Mieux être

De quoi parle-t-on ? Il s’agit d’une peur voire de terreur  d’interaction avec les autres.

Dans une société de communication être en difficulté pour relationner est un véritable handicap.

Il existe plusieurs sortes de phobie sociale mais  l’origine est essentiellement une perte totale de confiance en soi associée à une peur du regard, du jugement de l’autre.

La phobie sociale empêche de :

  • D’entrer en contact avec les autres
  • De se faire des amis
  • De relationner correctement dans les relations de travail
  • Etc…

Quelques symptômes :

  • Rougeur lorsqu’on vous parle
  • Transpiration excessive lorsque vous devez parler en public
  • Bégaiement
  • Gestes  inappropriés d’où maladresses
  • Réactions disproportionnées ou absence de réponse
  • Impossibilité à émettre une parole
  • Impossibilité à  savoir quoi dire lors d’une rencontre
  • Difficultés à aborder une personne et à demander quoi que ce soit même des choses simples
  • Besoins de s’isoler y compris dans des moments conviviaux ex : repas, groupes divers
  • Etc…

           

La perte de confiance en soi engendre des sentiments d’inutilité, de dévalorisation totale de nos compétences (ex je ne suis pas assez intéressante pour pouvoir dire quelque chose, les autres ont toujours quelque chose à dire pas moi ) et ainsi la personne s’habitue à devenir peu à peu transparente, s’habille de manière à se fondre dans le décor, ne parle plus ou que très rarement, puis sort de moins en moins en trouvant des prétextes divers et variés. Une vie sans joie s’installe pour la personne atteinte de ce handicap.

Être introverti n’est pas qu’un handicap,  à condition toutefois, de ne pas souffrir du manque d’interaction sociale et de ne pas être en mal être. On peut faire de ces traits de caractère une force, les transformer et pouvoir vivre harmonieusement.    En effet, la personne qui ne peut développer de relations sociales va pouvoir à contrario développer d’autres compétences telles : l’observation, l’analyse, la patience, etc…

Alors que faire en cas de mal être lié à cette phobie sociale ? Consulter un thérapeute afin de restaurer la confiance en soi et faire tomber les fausses croyances qui ont permis à ce que la personne en arrive à des conclusions erronées sur elle.

Pour vous aider :

            Quelques livres :

La peur des autres Christophe ANDRE, Patrick LEGERON

La peur de l’autre Laurie HAWKES

La force des introvertis de Laurie HAWKES

 

            Différents sites :

 https://unmondepourlesintrovertis.fr/laurie-hawkes-la-force-des-introvertis/

https://www.letoffedesintrovertis.com/

 

Alors surtout ne vous découragez pas si vous êtes dans ce cas,

  Il y a certainement une ou des solutions pour vous :

Le premier pas à faire après la prise de décision est certes très difficile

Puisqu’il s’agit d’entrer en action

Mais après quelle délivrance !

 


Articles similaires

Derniers articles

Pour votre sécurité charte déontologique et CGV

Qu’allez-vous trouver sur ce blog ?

Pack nouveau départ

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion