Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel

LA ROCHELLE

Mieux être

Je veux parler ici d’argumentaires qui sont édifiés sur des raisonnements faux ou/et sur des mensonges et qui sont imbriqués les uns avec les autres. Vous extrayez un argument, le faux le plus gros, le plus visible si possible, mais parfois même  un élément de moyenne importance suffit et permet au reste de l’argumentaire de s’écrouler.

N’avez-vous jamais vécu de situations  où la finalité est modifiée dès que l’on reprend le fil qui a amené à cette situation ? Là on découvre parfois des mensonges, des faux, qui étaient présentés sous un certain angle afin de passer pour des vérités mais si on gratte et que l’on recoupe les évènements entre eux de manière chronologique par exemple, de cohérence, etc…surprise…

A l’image d’un château de cartes, dès que vous en touchez une non seulement elle tombe mais les autres ensuite également,  comme des dominos qui tombent les uns après les autres, après en avoir poussé un, celui qui est visible et atteignable.

 Eh bien dans certaines situations de la vie, il suffit de faire tomber un argument par exemple, ou une personne (de manière figurée),  pour que ce qui faisait perdurer ladite situation s’effondre également.

Exemple :  dans  des cas de  harcèlements  des faits présentés comme des vérités s’avèrent des châteaux de cartes car en tirant sur le «bon fil»,  l’arroseur se retrouve arrosé et l’histoire prend une autre ampleur et se transforme en fonction des cartes qui tombent  et la pseudo-vérité se révèle être un tissu de mensonges, et les prétendus mensonges des réalités qui ont été travesties, transformées.

 

Alors si une situation vous échappe n’hésitez pas

A chercher, à comprendre, à recouper, à questionner


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion