Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel
Annie Cosseau
Conseillère en Relations Humaines
Développement Personnel

LA ROCHELLE

Les enfants manipulés, sous emprise

Mieux être

Aujourd’hui je vais vous parler d’une réalité difficile à entendre mais qui n’en reste pas moins une réalité dans notre société.

Force est de constater que ces enfants, soumis à la manipulation,  à l’emprise,  d’un adulte deviennent ingérables, avec des comportements étonnants, irrationnels, colériques, instables,  etc…  

Ils peuvent devenir également  des manipulateurs lorsque cette emprise et cette manipulation sont dues à un parent toxique et que celle-ci s’avère être donc régulière, récurrente.

Oui cela arrive que des enfants deviennent fous, très perturbés psychologiquement en tout cas, en raison du comportement d’un  parent malsain et pervers. Cela ne se voit au quotidien malheureusement que par le parent sain voire des adultes très proches car ces enfants ont tellement peur qu’ils taisent tout, se montrent « lisses » auprès des professionnels et des autres adultes, voire tentent de  les manipuler contre le parent sain en raison du conflit de loyauté envers le parent toxique.

En effet, ces enfants sont sans arrêt ballotés entre le parent bienveillant et le parent malsain, bien malgré eux, et ne savent pas comment appeler au secours et lorsqu’ils le font ils en sont punis de différentes manières. La première est qu’ils ne sont pas forcément entendus et crus, non pas par le parent bienveillant mais par les autres adultes, y compris par les institutions. Ensuite s’ils ont été entendus et qu’un début d’action est mis en place : ils  sont malgré tout forcés de retrouver le parent toxique, et là,  la politique de la terreur   se remet en place de manière encore plus intense…faisant toujours plus de dégâts…

Voici des exemples  de comportements qui doivent attirer l’attention, alerter :

  • Phobiques de tout exemple : peur de se perdre irraisonnée,
  • Se sentir persécutés, victimes des autres
  • Ne parler que de guerre, armes,  empoisonnements, zombies, cimetières,  etc…
  • Hurler en permanence au lieu de parler,
  • Ne  rien écouter des consignes des adultes,
  • Ne supporter aucune contrainte,
  • Répéter sans cesse leurs désirs jusqu’à ce que l’adulte craque,
  • Se renfermer sur eux-mêmes dans un mutisme partiel ou total,
  • Ne faire attention à rien et personne dans leur environnement,
  • Foncer n’importe où et en permanence
  • Manger salement,
  • Etre méchant voire taper les autres,
  • Faire tomber les autres enfants voire les adultes,
  • Etre arrogant vis-à-vis de tout le monde voire provocant,
  • Prendre toujours la parole sans laisser les autres parler y compris les adultes,
  • Mépriser les femmes et surtout leur mère,
  • Prendre toute la place de toutes les manières possibles,
  • Casser les objets, jouets,
  • Ne respecter  aucune règle y compris celles concernant la sécurité exemple : traverser n’importe où y compris devant les véhicules,
  • Avoir des envies suicidaires,
  • Se scarifier ou se faire mal avec des objets
  • Cauchemarder fréquemment,
  • Se comporter au niveau hygiène comme un enfant de 2 ans
  • Peur d’aller aux toilettes,
  • Se comporter sexuellement  anormalement
  • Etc…

Ne croyez pas que j’exagère… cela paraît tellement indicible, impossible, et pourtant …

Ces enfants peuvent avoir  plusieurs de ces comportements cités ci-dessus ou d’autres, et comment faire pour le parent sain sans suivi thérapeutique pour cet enfant sacrifié par le parent toxique ?

Malheureusement, dans de nombreux cas, rien n’est fait pour aider les parents sains pour éviter de tels drames : à quelque niveau que ce soit d’autant que pour pouvoir aider le parent bienveillant et l’enfant il faut demander l’accord du PARENT TOXIQUE. Incohérent non ? Mais hélas réalité…en raison de l’autorité parentale conjointe. Et évidemment qu’il n’y aura pas d’accord…

Alors certains professionnels de santé préfèrent ne pas voir, ne pas agir, « tout va bien » et ferment les yeux et les oreilles plutôt que d’être embêtés et se débrouillent à faire partir d’une manière plus ou moins subtile ce patient encombrant….et renvoient « la patate chaude » à d’autres… D’autres adultes également tels des enseignants, des psychologues scolaires ou  tous autres professionnels  de l’enfance   préfèrent également ne pas voir, ne rien dire surtout après contact avec le parent malsain… préférant laisser l’enfant et son parent bienveillant se débrouiller.

Pourquoi dis-je tout  cela ?

Car je  constate que lors de cas de séparation très conflictuelle, lorsqu’un parent se révèle être toxique, il  a organisé l’emprise, la manipulation pour se servir de l’enfant comme d’une arme quitte à le massacrer psychologiquement parlant et sans état d’âme bien sûr puisqu’il en est incapable. Ce qui engendre des dégâts   parfois irréversibles pour l’enfant choisi, voire sur la fratrie et bien sûr sur l’ex conjoint. ..but réel (le tout non avoué bien sûr et fait de manière particulièrement perfide).

Ceci explique de nombreux drames …

 En parallèle, il faut « préparer » des mères à «perdre» leur enfant psychologiquement parlant et physiquement aussi car les parents toxiques (très souvent des pères) arrivent généralement à leurs fins, c’est-à-dire que ces enfants renient leur mère et l’affublent, en mentant évidemment, de toutes les tares et défauts imaginables, imaginaires…mission qui m’est intolérable et pourtant indispensable pour ces personnes en très grande souffrance.

Voici une réalité difficile à entendre …

Que vont devenir ces enfants manipulés et pervertis ?

Je crains le pire…

Au mieux des adultes dépressifs ?…

Ou autre…

Certains s’en sortiront bien sûr mais combien d’entre eux ?

Et au prix de quelles souffrances ?


Articles similaires

Derniers articles

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion